You are here

La Réunion: les monuments et sites touristiques de la commune de Sainte-Suzanne

Quoi faire à l'île de la Réunion - monuments et sites touristiques de Sainte-Suzanne

La Commune de Sainte-Suzanne se situe au nord de l’île de la Réunion entre les communes de Sainte-Marie, Saint-André et Salazie.

Elle compte plus de 22 421 habitants, les Sainte-Suzannois et s’étend sur une surface de plus de 58.84 kilomètres carrés. L’histoire de la région commença en 1646 avec la colonisation initiale de l’île de la Réunion lorsque douze mutins qui avaient semé le trouble dans la colonie française de Madagascar furent exilés dans un endroit aujourd’hui connu sous le nom de Quartier Français.  Ils y vécurent trois ans, puis furent rapatriés. En 1667 les colons y cultivèrent du riz, du tabac, du blé  et de la vigne.

Avec le peuplement de la région, une église est construite entre 1701 et 1705 tandis que  la commune fut constituée en 1704. En 1810 on commença à y cultiver de la canne à sucre. La vanille y fit son apparition en 1819.  En 1841, un enfant esclave de la région marqua l’histoire de l’île de la Réunion en découvrant le procédé de la fécondation artificielle de la vanille. C’était Edmond Albius.

De nos jours, on y cultive toujours la canne à sucre, ainsi que du maïs et de la vanille, dans les hauts. Parmi les endroits et monuments d’intérêt que compte la commune de Sainte-Suzanne, on peut trouver : la Vanilleraie et le Domaine du Grand Hazier, le Phare de Sainte-Suzanne,  la cascade Niagara, la cascade Délices et le stade en eaux vives.

La Vanilleraie Domaine du Grand Hazier

 
Quoi faire à l'île de la Réunion - visiter le domaine du Grand Hazier et sa vanilleraie La demeure principale du Domaine du Grand Hazier
 

La Vanilleraie et le Domaine du Grand Hazier fut la propriété de Joseph Desbassayns, issu d’une famille de grands propriétaires terriens de l’île de la Réunion. La grande demeure créole qui se trouve au cœur de la propriété ainsi que ses dépendances  sont inscrites à l’inventaire des Monuments Historiques de la France. Vous y trouverez aussi un verger, un potager, ainsi qu’une vanilleraie installée dans une ancienne écurie. La demeure principale rassemble une collection de meubles de la compagnie des Indes ainsi que des vieux objets, des livres et des photos d’époque. Les visites se font sur réservation. Vous pouvez les contacter au  06 92 68 50 19.

Le Phare de Bel-Air à Sainte-Suzanne

 
 
quoi voir à l'île de la Réunion - le phare de Sainte-Suzanne Le Phare de Bel-Air sur le littoral de la commune de Sainte-Suzanne à l'île de la Réunion
 
 

Le Phare de Bel-Air à Sainte-Suzanne est le premier phare qui ait été construit à l’île de la Réunion. Sa construction remonte à 1845 et elle mesure 20.25 mètres de haut. C’est aussi le dernier phare de l’île, après que celui de la Rivière des Galets se soit écroulé lors du passage d’un cyclone. Ce phare, totalement automatisé depuis 1985, ne peut malheureusement pas être visité.

La cascade Niagara

 
 
 
quoi voir à l'île de la Réunion - la cascade Niagara dans la commune de Sainte-Suzanne A voir à l'île de la Réunion - la cascade Niagara
 
 
 

La cascade Niagara se  situe à un peu plus d’un kilomètre de la ville de Sainte-Suzanne au milieu des champs de cannes.  C’est une chute d’eau qui se trouve sur le lit de la rivière Sainte-Suzanne et qui fait une hauteur de 55 mètres. Cette cascade se jette dans un bassin assez large où  les habitants de la région, de même que les touristes aiment à se baigner. Cependant, les eaux de cette cascade peuvent devenir très dangereuses après les pluies et le passage des cyclones.

La cascade Délices Une autre cascade de la région est la cascade Délices qui est une chute d’eau qui se trouve près de l’église de Notre Dame du Bon Secours. C’est un lieu prisé par les enfants qui passent des heures à se jeter dans le bassin, même si la baignade n’est pas surveillée. Sur place, vous trouverez une variété d’arbres tels que les manguiers, le jacquier, l’arbre à pain, le badamier, de bois de chandelle, le bois noir, le jamalac, parmi d’autres.  

Le stade en eaux vives Le  stade en eaux vives a été inauguré le 26 juillet 2013. C’est actuellement le seul stade doté d’une rivière artificielle  dans l’Océan-Indien. On peut y pratiquer du kayak, du canoë, du rafting, ainsi que d’autres sports d’eaux vives.  

Add new comment