You are here

La cuisine Réunionnaise

La cuisine réunionnaise offre un éventail de recettes exotiques à faire rêver les papilles de tout voyageur dans l'âme. Vous irez à la découverte de différentes saveurs exotique qui vous raviront les papilles. Les plats Réunionnais les plus populaires comme : les bonbons piments; petits beignets relevés à déguster à l'apéritif, l'incontournable rougail de saucisse ou de morue, les nombreux currys de viandes, poissons et crustacés, le très moelleux gâteau de patates douces accompagné d'un rhum arrangé à la banane ou aux litchis. Vous les retrouverez dans les hôtels, les résidences, les maisons d'hôte et les restaurants de l'île.

Plat Reunionnais

Un menu créoe

Un menu universel et typiquement Réunionnais est composé essentiellement de riz, de maïs (rarement), de grains, de brèdes, de carry, de rougailles et copieusement accompagné d’achards, de salades ou de piments. D’autres plats spécifiques aux différentes cultures qui étaient réservés pour un usage familial plus intime, sont entrés dans les habitudes alimentaires. Petit à petit, de nombreux métissages ont vu le jour tels que le massalés, brianys, romazaves et de nombreux plats chinois tels que chop-suey, mines, riz cantonais, plats aigres-doux et soupes. L’utilisation des produits locaux est favorisée en appliquant les bases de la cuisine française pour diversifier un peu cette belle cuisine Réunionnaise. Après cuisson on obtient des plats tels que tourtes aux brèdes, quiches au boucané, canard à la vanille, filet de poisson aux baies roses. Les tubercules comme la patate douce, le songe, le manioc, les fruits à pain et autres, ont constitué la base des repas pendant les moments de besoin. Ils conservent, à l’heure actuelle, une connotation de pauvreté. On les utilise aujourd’hui, davantage en gratins, beignets, croquettes ou pour la fabrication de gâteaux ou de préparations sucrées.

 

Riz carry la Reunion

Les plats à ne pa râter

Le riz blanc : le riz est cuit dans de l’eau bouillie jusqu’à évaporation complète. Il doit avoir l’apparence d’une préparation sèche et les grains doivent bien se détacher. Riz maïs : un mélange à quantité égale ou dans des proportions différentes des deux condiments. Il est cuit de la même manière que le riz blanc et accompagne souvent des plats de viande en sauce d’un massalé de poisson. Riz jaune : préparé comme le riz blanc dans lequel on rajoute du curcuma, du thym, du sel, du poivre, de l’huile et quelques fois du saindoux. Il peut comporter ou non des grains ou des morceaux de pommes de terre. Il est parfois  surnommé “PLO”.Zambrokal : un véritable plat complet se composant de riz, de grains (haricots, pois, voèmes ou embrevades) de viandes, généralement des salaisons (saucisses, boucané...), parfois de restes de rôti et accommodé comme le riz jaune. Riz cantonnais : c’est un mélange de riz cuit bien égrainé, de légumes, de viande, d’oeuf, de crevettes et d’oignons verts, assaisonné de sauce de soja ou de nuoc-man.

 

Fricassée de brede

Les autres plats

Briani : ce plat complet d’origine orientale est est composé d’un mélange de riz, d’oeuf dur, de viande (poulet, agneau, boeuf), macérés au préalable dans du yaourt et de nombreuses épices : girofles, cannelle, cumin, cardamome... de pommes de terre, de fines herbes (coriandre, menthe) et fortement coloré par du safran oriental.

Fricassées: servies, en accompagnement avec le riz les grains et le carry, le midi. Elles sont un mélange d’oignons émincés finement, d’ail, de gingembre et de piments verts écrasés et parfois de tomates concassées ou des brèdes y sont alors incorporés et cuits dans les épices. Ils doivent rester bien verts, sans sauce, souvent croquants.

 

Rougail Saucisse Reunion

Les tubercules et racines

Dans les périodes difficiles, le riz et le maïs étaient absents et remplacés par les tubercules et racines, manioc, patate douce, songe, patate chouchou. Ces denrées étaient justes cuites à l’eau salée et au poivre, lorsqu’ils n’étaient pas trop rares et sont souvent accompagnés de piments ou de rougaille et quelques fois de viande.

Le Rougaille est souvent consommé comme plat principal. Il s'agit de charcuteries (saucisses, boucané, andouilles), de poissons séchés ou fumés (morue, hareng, snouk) cuits dans une sauce composée d’oignons émincés et roussis avec tomates concassées et de piment. Ces plats peuvent comporter des légumes croquants qu’on ajoute en fin de cuisson telle que les tiges de fleurs d’oignons. La rougaille de saucisses est le plat le plus commun et le plus apprécié des Réunionnais et ravis les papilles de plus d’un.

 

Carry la reunion

Le Carry, signifiant ragoût, est souvent accompagné d’un mélange d’épices telles que cumin, moutarde, fenugrec, coriandre, curcuma, etc. À la Réunion, le carry se contient que du curcuma. Les préparations à base d’épices ressemblant au curry, mais dans des proportions d’épices différentes, sont appelées massalé. Le curry est souvent préparé à base de viandes (bœuf, cochon, etc.), les volailles (poulet, canard, pintade, etc.), les légumes et les produits de la mer. Dans beaucoup de familles, les viandes sont mélangées à des légumes ou fruits verts: “carry tijacques boucané”, carry poulet aux palmistes, carry de porc au chou de vacoas ou bois de songes, carry tangue, cabri, etc… Concernant les fruits de mer, les plats les  plus connus sont le “carry poisson rouge”, “carry tigris”, “carry langouste”, bichiques et camarons.

 

Samossa beignets Reunion

Les Gratins et fritures

Généralement les gratins sont préparés avec des légumes comme le chouchou, la citrouille, la papaye verte et plus rarement de bois de songe, de brèdes songe, de “pinpin” (fruit du vacoas pandanus) ou de macaroni. Les légumes sont cuits avec de l’ail et du thym, saler et poivrer, puis sont mélangés à du fromage de Hollande ou avec une béchamel et de l’emmental. Les beignets sont la plupart du temps utilisés comme entrée ou snack. Les plus populaires sont le beignet bringelle, piments farcis, beignets de crevettes et les beignets de carottes, citrouilles. Pomme de terre ou fruit à pain sont bouille dans l’eau salée et réduits en purée. Cette purée bien desséchée est mélangée à des herbes (oignons verts, persil), du piment et du gingembre parfois. Ce mélange, façonnée en boulettes à la main et légèrement fariné, est ensuite frit. Divers autres amuse-bouches d’origine indienne et chinoise, mais fabriqués à la Réunion tels que les samoussas, bonbons piment, “catlesse”, et bouchons.

 

Galette de Manioc

Le dessert

Le meilleur est toujours gardé pour la fin : les desserts. Les plus succulents sont les petites galettes de manioc et les bonbons coco. Des confitures très originales sont à découvrir. Sans oublier les confits de papayes ou de pamplemousse, les salades de fruits et les succulents fruits de saisons.



Bon appétit!

Add new comment